Chez Tebinfea

mercredi 26 juin 2019

la tomate en crise, des tonnes de marchandises détruites.


La tomate est aujourd'hui confrontée à une crise majeure. Pour beaucoup de producteurs, la seule solution est de détruire des stocks. Explications.
Légume le plus consommé en France, la tomate est pourtant aujourd'hui en crise. À Chantepie, dans l'Ille-et-Vilaine, près de 40 tonnes de tomates pourrissent sous une bâche. Invendues, elles ont été déposées là par un agriculteur pour en faire du compost. Depuis un mois, le secteur connaît une crise sans précédent. "Ça fait trois semaines qu'on jette plus de 100 tonnes par semaines", explique Isabelle Georges, directrice de Solarenn, la coopérative agricole à Saint-Armel.
"Aujourd'hui, même les banques alimentaires sont saturées"
En règle générale, chez Solarenn on ne jette rien. On s'arrange pour que tout soit distribué. Alors, avant de détruire les tomates, toutes les solutions ont été envisagées, en vain. "Aujourd'hui, même les banques alimentaires sont saturées. On est obligés de détruire de la marchandise qui va en méthanisation et en compostage", confie Christophe Rousse, président de Solarenn. 500 tonnes de tomates bretonnes ont été détruites depuis le début du mois de mai. Plusieurs raisons à cela : des prix trop élevés dans la grande distribution, mais également trop d'importations.

Aucun commentaire: