Chez Tebinfea

vendredi 16 décembre 2016

Pourquoi les policiers lèvent le pied sur les PV



S'en prendre directement aux caisses de l'État: c'est le moyen choisi par les policiers pour se faire entendre. Depuis octobre 2016, ils ont levé le pied sur les verbalisations, pratiquant le "service minimum".

Les premiers chiffres sont éloquent

Certains fonctionnaires de la police nationale veulent toucher l'État au portefeuille. Révolté par l'attaque au cocktail Molotov contre quatre policiers dans l'Essonne, début octobre 2016, le puissant syndicat Alliance a appelé ses adhérents à lever le pied sur les verbalisations. "La gravité des faits appelle à une action dans la durée et seul le service minimum constitue le vrai rapport de force". Il s'agit "de ne traiter que les urgences et les cas graves" dans les commissariats et de "faire l'impasse sur un stationnement gênant par exemple", a précisé le syndicat qui laisse à chaque policier "l'opportunité" de ses "moyens d'action".

Aucun commentaire: