Chez Tebinfea

vendredi 4 novembre 2016


Hebergeur d'image
32 migrants ont perdu la vie depuis le début de l'année 2015. Ils ont été percutés par un train ou un véhicule, noyés ou électrocutés sur le site d'Eurotunnel. À chaque décès, une enquête est ouverte et un délicat travail d'identification est mené. 



 Après les mineurs isolés, c'est au tour des 360 à 400 femmes et enfants hébergés dans un ancien centre aéré jouxtant l'ex-"jungle" de quitter Calais jeudi 3 novembre.

Aucun commentaire: